Quelles sont les choses à savoir pour obtenir un crédit étudiant

La période des études peut être source de nombreux tracas financiers pour les étudiants, qui rencontrent souvent des difficultés pour financer leur formation, ou un logement s’ils doivent étudier dans une autre ville de France ou à l’étranger. La première solution qui s’offre à eux, si leurs parents ne sont pas en mesure de les aider, et de se tourner vers le crédit étudiant.

Mais avant de se lancer, il est important de se poser les bonnes questions : quelles sont les meilleures banques à proposer des prêts étudiants ? Quel montant choisir et quelles sont les modalités de remboursement (pendant ou après la fin de ses études) ? Afin d’éviter les pièges qui peuvent sérieusement troubler votre entrée sur le marché du travail, voici ce que vous devez savoir avant de demander un crédit étudiant.

Quel est l’intérêt d’un prêt étudiant ?

La première raison qui peut pousser un étudiant à contracter un prêt étudiant est la nécessité de rembourser des frais de scolarité souvent très élevés (surtout pour les élèves du privé). Mais pas que. Car occupé à suivre ses cours, un étudiant n’aura pas nécessairement le temps d’avoir un petit boulot pour payer ses dépenses courantes (comme son loyer, ses billets pour retourner voir sa famille, et tout simplement de quoi manger et s’habiller).

Ce que vous devez savoir avant de contracter un prêt étudiant.

Puisqu’il n’est pas toujours possible de se tourner vers sa famille (qui devra également aider d’éventuels frères et sœurs ou financer ses propres projets), l’aide d’une banque peut se révéler nécessaire, en complément de votre bourse étudiante, par exemple.

Quelles sont les conditions à remplir

Plus souples que les crédits classiques, les prêts étudiants ont des conditions d’accès avantageuses pour certains étudiants, dont on suppose que le cursus lui permettra de trouver un emploi plus rapidement et avec un meilleur salaire. C’est le cas notamment pour les étudiants dans les grandes écoles, ou ceux suivant des études de commerce.

Vous aurez dans ce cas uniquement besoin de présenter votre certificat de scolarité et avoir moins de 30 ans.

Un crédit étudiant est généralement contracté à votre nom (sauf si vous êtes mineur) et votre banque vous demandera généralement un garant qui se portera caution en France métropolitaine. C’est d’ailleurs à partir de sa fiche de paie que votre taux de remboursement sera calculer, car c’est lui qui devra s’acquitter des mensualités si vous ne pouvez pas le faire.

Quel montant emprunter ?

Bien qu’un crédit étudiant soit tentant pour vous permettre de vivre plus grassement pendant vos études, il ne faut pas perdre de vue que vous allez devoir rembourser cette somme et qu’elle doit donc correspondre à vos besoins réels. Tenez donc compte de la durée de vos études, de vos frais d’inscription, du montant de votre loyer et des frais essentiels pour vous nourrir et vous vêtir.

Quels sont les taux pratiqués ?

Les conditions offertes aux étudiants lorsqu’ils empruntent de l’argent sont généralement plus avantageuses que les crédits normaux. Là encore, c’est votre profil universitaire et les potentielles débouchées que vous pouvez espérer avec vos études qui vont déterminer le taux de votre crédit étudiant (puisque vous êtes plus susceptible de le rembourser et que les banques souhaitent fidéliser les futurs cadres supérieurs).

Comment contracter un prêt étudiant?

Selon une étude réalisée par l’Argent & Vous auprès de 5 grands établissements français bancaires, les taux d’un crédit étudiant varient généralement entre 1,9 % et 4,45 %. Certains proposeront des emprunts à taux 0, mais il s’agit généralement d’une avance, pour rembourser les frais d’inscription, par exemple.

Pour comparer les taux, tournez-vous vers un comparateur en ligne, comme http://www.cnasea.fr.

Comment se déroule le remboursement

Les conditions de remboursement de votre crédit étudiant vont varier selon les conditions que vous avez négocié en le contractant. Pour un crédit de 12 000 euros, Romain devra par exemple rembourser son emprunt sur 10 ans, à un taux de 4,5 %. Dans la plupart des cas, ces mensualités ne commenceront qu’une fois votre cursus terminé, ou à partir de votre première embauche (généralement un an après avoir reçu son diplôme).

Le remboursement se fait alors en deux étapes : la franchise de vos remboursements pour commencer (ou phase de différé) qui va courir sur 2 à 6 ans, le temps que vous ayez votre diplôme. Vous pouvez généralement choisir une franchise partielle (qui vous permettra de vous acquitter uniquement des intérêts de votre crédit étudiant). La franchise totale vous permet quant à elle d’attendre d’avoir fini vos études.

La seconde phase est celle de l’amortissement ; et consiste à rembourser le crédit à proprement parlé.

Laissez un commentare 0 commentaires

Votre commentaire :