mogo
barre de menu
image image  Banque      filet noir

Les banques en Languedoc-Roussillon : une activité soutenue au service de l'économie et des acteurs de la région

Vous êtes ici : Actualités :  banque  Banque
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Lundi 16 Octobre 2017

Lors de son assemblée générale, le Comité des banques FBF du Languedoc-Roussillon qui rassemble toutes les entreprises bancaires de la région a tiré le bilan de son action en faveur du financement de l'économie locale ainsi qu'en matière d'accompagnement et d'éducation financière.

Financer l'économie : première priorité des banques françaises
Les entreprises bancaires financent les projets des entreprises et des ménages : c'est leur première priorité stratégique.
En Languedoc Roussillon, les crédits aux entreprise s'élèvent à 59,7 milliards € à fin juillet 2017 soit une progression de 3,2 milliards sur un an. Près de 22 milliards € sont consacrés à la trésorerie et à l'équipement des entreprises et 36,7 milliards d'euros pour le crédit à l'habitat.

Deuxième priorité : agir pour l'éducation financière
Le Comité des banques a signé un partenariat avec le Centre Technique Régional de la Consommation du Languedoc-Roussillon afin de renforcer la relation entre deux acteurs de proximité que sont les banques et les associations de consommateurs. Il prolonge ainsi son engagement en faveur de l'éducation financière dans la région afin d'aider le public à mieux comprendre la banque au quotidien et la gestion du budget.

L'opération "j'invite un banquier dans ma classe1" Dans le cadre de la Semaine européenne de l'argent, "European Money Week", la FBF organise depuis 2015 son opération "J'invite un banquier dans ma classe". En 2016, plus de 150 ateliers d'éducation financière ont permis aux enseignants, avec le concours de banquiers locaux, de sensibiliser 3 300 enfants de 8 à 11 ans aux notions liées à l'argent, autour d'un jeu de plateau. menée depuis deux ans au profit de 1 400 élèves et les actions menées avec le CCAS de Montpellier depuis 2016 seront poursuivies en 2018.

Francis Lafon, Président du Comité, souligne "Les TPE/PME et les particuliers trouvent en Languedoc-Roussillon les moyens de financer leurs projets grâce aux banques. Notre Comité s'implique également dans l'information et l'accompagnement avec son programme d'éducation financière, essentiel pour l'insertion sociale et la prévention des difficultés".
(Communiqué FBF)

A lire aussi :
Les banques en Languedoc-Roussillon : une activité soutenue au service de l'économie et des acteurs de la région
Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous
Gérer mon budget : mode d'emploi pour les 16-25 ans


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image CNP Assurances investit dans MyNotary

CNP désire investir 100 millions d'euros en cinq ans pour accompagner les starts-up innovantes. MyNotary, son 5ème investissement, est plateforme collaborative française de co-construction en ligne de contrats immobiliers.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.
filet
image Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous

La guerre s'accentue dans le secteur de la banque en ligne. Orange s'apprête à lancer une offre gratuite de banque en ligne, SFR suivra très probablement. Boursorama Banque, banque en ligne, souvent désignée comme la banque la moins chère, se devait de réagir
filet
image Brexit : et de trois pour Paris

Après le hard Brexit puis le soft Brexit, la gouvernance crépusculaire de Theresa May invente le Brexit sans accord, c’est-à-dire le saut de l’inconnu. Pendant que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’enrayent, les acteurs de la finance londoniennes peaufinent leur plan B : ouvrir des succursales en zone euro. Déjà trois structures optent pour Paris.
filet
image BNP Paribas s'engage pour la transition énergétique

Le groupe mène une double action, d'une part il cesse de financer les acteurs liés au gaz et pétrole de schiste ou issu des sables bitumineux. D'autre part il s'engage à financer de manière accrue le secteur des énergies renouvelables.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic