mogo
barre de menu
image image  Fintech      filet noir

Bankin’ drague les professionnels du chiffre

Vous êtes ici : Actualités :  solutions  Fintech
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Lundi 3 Octobre 2016

Bankin’ propose depuis 2011 une application de consolidation de comptes bancaires. Les particuliers peuvent ainsi synchroniser leurs comptes et avoir une vue d’ensemble de leur finance. 1,5 millions de particuliers ont adoptés cette appli. Bankin’ propose aux professionnels du chiffre de connecter un nombre illimité de comptes bancaires grâce à son API.

Bankin est une application gratuite. Elle permet d'y entrer tous ses comptes bancaires. Elle adresse des alertes quand un des comptes est mouvementé ou quand un compte est à découvert. La start-up a décidé d’adapter à la demande des professionnels son interface de programmation applicative ou « API » en mode SaaS. En termes simples, les entreprises peuvent télécharger cette brique technologique permettant l’agrégation, la standardisation et l’enrichissement de données financières. Cette brique est prête à l’usage sur Internet et mise à jour automatiquement. Elle est commercialisée sous le mode SaaS (Software as a Service), c’est-à-dire que le client loue l’application ou est facturé à l’usage qu’il en fait.

Plus particulièrement destinée aux professionnels du secteur du chiffre (experts comptables, commissaires aux comptes …) et de la finance, Bankin’ déclare leur permettre « d’automatiser et d’organiser l’accès à l’information financière en toute simplicité ». Les utilisateurs de l’API bénéficient d’un « mapping » standardisé sur l’ensemble de la donnée financière provenant de plus de 350 institutions en Europe.

A lire aussi :
CNP Assurances investit dans MyNotary
Singapour et la France renforcent leur coopération dans le domaine des Fintech
Sept banques construisent une plateforme Blockchain


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image CNP Assurances investit dans MyNotary

CNP désire investir 100 millions d'euros en cinq ans pour accompagner les starts-up innovantes. MyNotary, son 5ème investissement, est plateforme collaborative française de co-construction en ligne de contrats immobiliers.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.
filet
image Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous

La guerre s'accentue dans le secteur de la banque en ligne. Orange s'apprête à lancer une offre gratuite de banque en ligne, SFR suivra très probablement. Boursorama Banque, banque en ligne, souvent désignée comme la banque la moins chère, se devait de réagir
filet
image Brexit : et de trois pour Paris

Après le hard Brexit puis le soft Brexit, la gouvernance crépusculaire de Theresa May invente le Brexit sans accord, c’est-à-dire le saut de l’inconnu. Pendant que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’enrayent, les acteurs de la finance londoniennes peaufinent leur plan B : ouvrir des succursales en zone euro. Déjà trois structures optent pour Paris.
filet
image BNP Paribas s'engage pour la transition énergétique

Le groupe mène une double action, d'une part il cesse de financer les acteurs liés au gaz et pétrole de schiste ou issu des sables bitumineux. D'autre part il s'engage à financer de manière accrue le secteur des énergies renouvelables.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic