mogo
barre de menu
image image  Bourse      filet noir

AMF vs Forex : la médiatrice récupère 379.209 euros

Vous êtes ici : Actualités :  finance  Bourse
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Lundi 18 Avril 2016

L’Autorité des Marchés Financiers alerte régulièrement les professionnels et les particuliers sur les dangers financiers de la Place. Depuis peu, l’AMF a acquis le statut de médiateur, elle fait le point après une première année d’existence.

Marielle Cohen-Branche, la médiatrice de l’AMF ne chôme pas : plus 40% de dossiers reçus. Dans 6 cas sur 10, la médiatrice est compétente. La plupart des dossiers rejetés sont des litiges d’ordre bancaire où l’AMF n’est compétente.

On peut y obtenir gain de cause : 62% des avis rendus par l’Autorité sont favorables à l’épargnant. De plus, les avis sont suivis à 93% par les deux parties. Au total, 364 avis ont été rendus cette année. Deux préoccupations l’épargne salariale et le Forex

L’épargne salariale et le Forex sont les objets les plus fréquents de saisine de l’Autorité. L’épargne salariale est un sujet récurrent et ancien, qui a sextuplé en 3 ans. La loi Macron avec ses nouvelles règles sur épargne salariale est la cause d’un surplus de saisines.

Quant au Forex et au trading très spéculatif sur internet, l’AMF le qualifie de « fléau toujours en expansion ». En 2015, 43 avis sur 47 ont été favorables à l’épargnant et les indemnisations s’élèvent en 2015 à 379 209€. Cependant si les entités incriminées agissent sans agrément ni autorisation, seul le procureur est compétent.

A lire aussi :
L’AMF publie une étude sur les comportements des traders à haute fréquence
L’Autorité des marchés financiers met en garde le public contre les activités de plusieurs acteurs qui proposent du trading d’options binaires sans y être autorisés
AMF vs Forex : la médiatrice récupère 379.209 euros


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image CNP Assurances investit dans MyNotary

CNP désire investir 100 millions d'euros en cinq ans pour accompagner les starts-up innovantes. MyNotary, son 5ème investissement, est plateforme collaborative française de co-construction en ligne de contrats immobiliers.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.
filet
image Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous

La guerre s'accentue dans le secteur de la banque en ligne. Orange s'apprête à lancer une offre gratuite de banque en ligne, SFR suivra très probablement. Boursorama Banque, banque en ligne, souvent désignée comme la banque la moins chère, se devait de réagir
filet
image Brexit : et de trois pour Paris

Après le hard Brexit puis le soft Brexit, la gouvernance crépusculaire de Theresa May invente le Brexit sans accord, c’est-à-dire le saut de l’inconnu. Pendant que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’enrayent, les acteurs de la finance londoniennes peaufinent leur plan B : ouvrir des succursales en zone euro. Déjà trois structures optent pour Paris.
filet
image BNP Paribas s'engage pour la transition énergétique

Le groupe mène une double action, d'une part il cesse de financer les acteurs liés au gaz et pétrole de schiste ou issu des sables bitumineux. D'autre part il s'engage à financer de manière accrue le secteur des énergies renouvelables.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic