mogo
barre de menu
image image  Banque      filet noir

Participation réussie de la Place financière de Paris à l'exercice EU-SEQUANA 2016

Vous êtes ici : Actualités :  banque  Banque
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Mercredi 23 Mars 2016

Dans le cadre du Groupe de Place Robustesse, la Place financière de Paris a participé à l'exercice de gestion de crise "EU-SEQUANA 2016", organisé du 7 au 18 mars par la Préfecture de Police de Paris. Cet exercice, visant à simuler une crue majeure de la Seine en Île-de-France, a impliqué plus de 90 acteurs représentant de nombreux secteurs (services de l'État, santé, entreprises privées, télécoms, transports...).

Au niveau du secteur bancaire et financier, cet exercice a permis d'évaluer les capacités de résilience de la Place de Paris en situation de crue centennale, afin de :
► Mesurer la capacité de la Place financière de Paris à maintenir le fonctionnement de ses processus critiques ;
► Tester les interactions entre le secteur financier et les autres participants de l'exercice ;
► Évaluer la coordination des différents acteurs du secteur financier pour permettre notamment des prises de décisions collectives ;
► Tirer des enseignements et identifier de possibles axes de progrès, notamment en termes d'organisation et de coordination des acteurs, d'outils de communication entre membres, de communication à destination du grand public en cas de crise.

La participation du secteur financier à l'exercice de Place "EU-SEQUANA 2016" s'inscrit dans une stratégie de tests visant à évaluer régulièrement la capacité de la Place de Paris à faire face à des crises opérationnelles majeures.

L'implication des participants du secteur bancaire et financier autour des problématiques de Place (approvisionnement des distributeurs de billets, circulation des transporteurs de fonds, gestion de la liquidité du système bancaire, communication de place suite aux rumeurs, articles et sollicitations de la presse...) a été importante et a permis à cet exercice d'être un véritable succès, riche d'enseignements. Il a également été l'occasion de vérifier la capacité du secteur à assurer dans un contexte de crise ses missions d'utilité publique (mise à disposition de monnaie fiduciaire notamment).
(Communiqué FBF)

A lire aussi :
Les banques en Languedoc-Roussillon : une activité soutenue au service de l'économie et des acteurs de la région
Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous
Gérer mon budget : mode d'emploi pour les 16-25 ans


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic