mogo
barre de menu
image image  Carnet      filet noir

Nouvelles nominations chez Amundi

Vous êtes ici : Actualités :  carnet  Carnet
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Vendredi 10 Mars 2017

Amundi annonce trois nomination : Bernard de Wit, Guillaume Lesage et Bernard Carayon.

Âgé de 56 ans et titulaire d’une maîtrise en économie et un MBA de l’université Louvain/Chicago, Bernard de Wit a débuté sa carrière dans le groupe Fortis avant d’occuper le poste de Contrôleur de Gestion puis celui de Directeur Financier à la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Loiret. De 1992 à 2001, il a été associé du secteur banques-finances de KPMG Peat Marwick à Paris.
En 2001, Il reviendra dans le groupe Crédit Agricole en 2001 comme directeur adjoint du développement international puis en tant que Directeur Financier de la Banque de Détail à l’International. Il rejoindra Amundi en 2009 pour y prendre la responsabilité de la Direction des Risques. Il était depuis 2013, Directeur du pôle Support et Développement qui regroupent notamment l’informatique, les opérations et la coordination du développement à l’international.

Âgé de 53 ans, diplômé de l’École Centrale Paris et titulaire d’un MBA de l’INSEAD, Guillaume Lesage a débuté sa carrière chez Rhône Poulenc avant de rejoindre en 1992 la Banque Indosuez, d’abord à la Direction Financière et à la Direction Informatique, où il était responsable des études puis comme directeur des Opérations. Ensuite, Il rejoindra la Direction des Risques comme responsable de l’organisation, des projets, et de la gestion des risques de contrepartie.
Depuis 2011, Guillaume Lesage était directeur général adjoint de Crédit Agricole Consumer Finance en charge des finances, de l’informatique, des opérations et des activités commerciales assurances et partenariats institutionnels.

Âgé de 67 ans, Bernard Carayon a commencé sa carrière comme professeur d’économie avant de rejoindre le secteur financier en 1978 au sein du Crédit Agricole. Il a occupé différentes fonctions à la Caisse Nationale du Crédit Agricole, avec notamment un parcours à l’Inspection Générale du Groupe et au sein du département de Gestion des Risques dont il prend la responsabilité en 1991. A l’issue du rachat d’Indosuez par le Crédit Agricole, il rejoint Calyon en 1999 comme Directeur des Risques et de la Compliance et membre du Comité Exécutif de Calyon.
En 2008 il rejoint Amundi en tant que Directeur du pôle Pilotage et Contrôle qui regroupe notamment les fonctions Finance, Risques, Juridique et Compliance.

A lire aussi :
Nomination au Crédit Coopératif
Nouvelles nominations chez Amundi
L’AMF annonce la désignation de Bernard Coupez à la présidence du Haut Conseil Certificateur de Place


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet