mogo
barre de menu
image image  Emploi      filet noir

La banque, un secteur féminisé et attractif

Vous êtes ici : Actualités :  banque  Emploi
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Mercredi 9 Mars 2016

Les banques s'attachent à promouvoir la parité. Cette action volontariste porte ses fruits puisqu'en 2014 les femmes représentaient plus de 46% des cadres dans le secteur.

Le secteur bancaire est largement féminisé : les femmes y représentent 57,1% des effectifs et 46% des cadres sont des femmes. Il s'agit d'un niveau élevé : à titre de comparaison, les femmes ne représentent que 29,6% de l'encadrement au sein des 60 plus grandes entreprises françaises selon l'Observatoire Skema de la féminisation des entreprises. La profession bancaire est dans ce domaine en avance sur les objectifs qu'elle s'est elle-même fixés. L'accord salarial de 2011 fixait pour objectif d'atteindre 44% de femmes cadres dans les banques d'ici fin 2014. La mobilisation de l'ensemble des acteurs du secteur bancaire permis de dépasser ce seuil.

Des perspectives de carrière attractives
En 2014, plus d'une personne sur deux embauchée dans le secteur bancaire était une femme, âgée en moyenne de 30 ans. Un quart était titulaire d'un diplôme au moins égal à BAC+5. Il est également à noter que près d'une femme sur cinq travaille à temps partiel - généralement pour une durée au moins égale à 80% du temps de travail - contre seulement un peu plus de 2% des hommes.

Le secteur bancaire offre aux femmes des opportunités de carrière attractives, tant en termes de rémunération que d'évolution. Plus de 60% des promotions en 2014 concernent une femme.

Les banques ont également un temps d'avance concernant la représentation des femmes dans les postes les plus hauts placés. En 2015, la part moyenne des femmes dans les conseils d'administration ou de surveillance est de 42,6% pour les grandes banques françaises cotées faisant partie de l'indice du CAC 40, contre 34,6% pour l'ensemble des entreprises du CAC 40.

Le secteur bancaire devance ainsi la loi Copé-Zimmermann qui fixe qu'au 1er janvier 2017, les entreprises du CAC 40 devront compter au sein de leur conseil d'administration ou de surveillance 40% des femmes.
(Communiqué FBF)

A lire aussi :
LCL recrute
Congé paternité : Mastercard propose de huit semaines
BNP Paribas signe contre le stress


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic