mogo
barre de menu
image image  Bourse      filet noir

L’AMF publie une étude sur les comportements des traders à haute fréquence

Vous êtes ici : Actualités :  etude  Bourse
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Mercredi 1 Février 2017

L’AMF propose une analyse descriptive de l’activité des acteurs du trading à haute fréquence sur les valeurs du CAC 40 : leur présence dans le carnet d’ordres, leur consommation de liquidité et leurs changements de comportement en période de stress intense.

Les marchés ont connu ces dernières années des périodes de volatilité élevée, illustrées en début d’année 2016 par les craintes sur l’économie chinoise ou lors du mois de juin par le contexte d’incertitude lié au référendum britannique. De telles configurations de marché peuvent avoir des conséquences sur la liquidité : les volumes négociés augmentent alors que, dans le même temps, le risque des teneurs de marché (market-makers) s’accroît, poussant ces derniers à réduire en proportion leur présence dans le carnet d’ordres. C’est pour analyser cette tendance que l’Autorité des marchés financiers a étudié l’activité des principaux acteurs du trading à haute fréquence, car ces derniers représentent une part importante de l’activité de tenue de marché sur les valeurs liquides d’Euronext Paris.

L’étude est restreinte aux valeurs du CAC 40 sur Euronext Paris, et ne décrit donc qu’une partie du comportement des acteurs du trading à haute fréquence. Il s’agit d’un travail descriptif de l’activité de trading à haute fréquence sur une période de neuf mois, de novembre 2015 à juillet 2016, durant lesquels la volatilité du marché a fortement varié. L’analyse se concentre successivement sur les ordres des traders à haute fréquence et la liquidité qu’ils proposent dans le carnet d’ordres puis sur leurs transactions et la liquidité effectivement contribuée et consommée par ces acteurs.

Parmi les constats, il ressort notamment que :
► Les acteurs du trading à haute fréquence sont un soutien important à la liquidité en temps ordinaires. Ils sont présents plus de 90% du temps à la meilleure limite (meilleur prix proposé à l’achat ou à la vente) et représentent en moyenne 80% de la quantité présente aux trois meilleures limites du carnet d’ordres. Ils entrent progressivement dans le carnet d’ordres et participent ainsi à réduire le spread (écart entre les prix offerts à l’achat et à la vente) en début de journée mais se retirent nettement du carnet en amont d’annonces attendues pouvant impacter les cours.
► En moyenne les traders à haute fréquence consomment plus de liquidité qu’ils n’en apportent et plus particulièrement durant les périodes durant lesquelles la volatilité est plus élevée.
► Le stress global du marché a un impact négatif sur la liquidité et se traduit toujours par une chute de la quantité proposée aux meilleures limites pour l’ensemble des participants de marché.
► Les périodes localisées de stress intense sont marquées par une présence accrue des traders à haute fréquence. En particulier après les annonces, leur part de marché et leur consommation de la liquidité augmentent fortement.
(Communiqué AMF)

A lire aussi :
L’AMF publie une étude sur les comportements des traders à haute fréquence
L’Autorité des marchés financiers met en garde le public contre les activités de plusieurs acteurs qui proposent du trading d’options binaires sans y être autorisés
AMF vs Forex : la médiatrice récupère 379.209 euros


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image CNP Assurances investit dans MyNotary

CNP désire investir 100 millions d'euros en cinq ans pour accompagner les starts-up innovantes. MyNotary, son 5ème investissement, est plateforme collaborative française de co-construction en ligne de contrats immobiliers.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.
filet
image Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous

La guerre s'accentue dans le secteur de la banque en ligne. Orange s'apprête à lancer une offre gratuite de banque en ligne, SFR suivra très probablement. Boursorama Banque, banque en ligne, souvent désignée comme la banque la moins chère, se devait de réagir
filet
image Brexit : et de trois pour Paris

Après le hard Brexit puis le soft Brexit, la gouvernance crépusculaire de Theresa May invente le Brexit sans accord, c’est-à-dire le saut de l’inconnu. Pendant que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’enrayent, les acteurs de la finance londoniennes peaufinent leur plan B : ouvrir des succursales en zone euro. Déjà trois structures optent pour Paris.
filet
image BNP Paribas s'engage pour la transition énergétique

Le groupe mène une double action, d'une part il cesse de financer les acteurs liés au gaz et pétrole de schiste ou issu des sables bitumineux. D'autre part il s'engage à financer de manière accrue le secteur des énergies renouvelables.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic
La reprise de la construction peut-elle se retourner rapidement ?
Depuis 2014, la construction en France a connu un alignement des astres, tout sourit. Les défaillances d’entreprise diminuent, les taux d’intérêt sont à des seuils historiquement bas enfin la confiance des entreprises du secteur se restaure. Cependant, l’incertitude sur les taux fait naître un scénario alternatif moins réjouissant.  Lire la suite
filet Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force
« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.  Lire la suite
filet 58 % des Français renoncent aux soins de santé
Lors des primaires de gauche et de droite, les analystes politiques n’ont pas vu venir les polémiques autour de la santé et du remboursement des soins. Ils ont perdu contact avec la réalité, avec une population qui massivement ne peut plus se soigner correctement, dont le budget santé s’est effondré de 10%. Le baromètre Sofinscope sur la santé nous éclaire sur le sujet.  Lire la suite
filet L’AMF publie une étude sur les comportements des traders à haute fréquence
L’AMF propose une analyse descriptive de l’activité des acteurs du trading à haute fréquence sur les valeurs du CAC 40 : leur présence dans le carnet d’ordres, leur consommation de liquidité et leurs changements de comportement en période de stress intense.  Lire la suite
filet