mogo
barre de menu
image image  Santé      filet noir

Généralisation de la complémentaire santé pour les salariés : les entreprises vont plus loin que le minimum légal

Vous êtes ici : Actualités :  assurance  Santé
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Vendredi 10 Mars 2017

Un an après la mise en place de la généralisation de la complémentaire santé en entreprise, une étude Audirep¹, réalisée à la demande de la Fédération Française de l’Assurance (FFA) et de la Mutualité Française, montre que la majorité des entreprises vont plus loin que le minimum légal dans la couverture santé de leurs salariés.

Alors que la loi prévoit une prise en charge minimale par l’employeur de la complémentaire santé de 50 %, celle-ci est de 57 % pour les PME-ETI-GE et de 59 % pour les TPE. Plus de la moitié d’entre elles ont également choisi un niveau de garanties supérieur au niveau de garanties minimal ou à celui négocié par les branches.

Par ailleurs, les entreprises proposent majoritairement la possibilité de couvrir les ayants droit des salariés. Ainsi, 52 % des TPE et 67 % des PME-ETI-GE le font de manière facultative et 18 % des TPE et 21 % des PME-ETI-GE le font automatiquement.

Presque toutes les entreprises ont mis en place une complémentaire santé
99 % des PME/ETI/GE et 95 % des TPE déclarent proposer une couverture santé à leurs collaborateurs - contre respectivement 85 % et 71 % en 2015.

Parmi celles-ci, 27 % des TPE et 55 % des PME-ETI-GE indiquent être concernées par des cas de dispenses à la demande de leurs salariés.

Plus de la moitié des entreprises sont concernées par des accords de branche. Les recommandations sont plutôt suivies par les entreprises (66 % des TPE concernées, 55 % des PME/ETI/GE), même si plus leur taille augmente, plus la mise en concurrence est forte.
(Communiqué FFSA)

A lire aussi :
La MAE lance son assurance décès
Généralisation de la complémentaire santé pour les salariés : les entreprises vont plus loin que le minimum légal
Généralisation du tiers payant : les complémentaires santé ouvrent leur portail de services


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image CNP Assurances investit dans MyNotary

CNP désire investir 100 millions d'euros en cinq ans pour accompagner les starts-up innovantes. MyNotary, son 5ème investissement, est plateforme collaborative française de co-construction en ligne de contrats immobiliers.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.
filet
image Boursorama Banque lance la carte gratuite pour tous

La guerre s'accentue dans le secteur de la banque en ligne. Orange s'apprête à lancer une offre gratuite de banque en ligne, SFR suivra très probablement. Boursorama Banque, banque en ligne, souvent désignée comme la banque la moins chère, se devait de réagir
filet
image Brexit : et de trois pour Paris

Après le hard Brexit puis le soft Brexit, la gouvernance crépusculaire de Theresa May invente le Brexit sans accord, c’est-à-dire le saut de l’inconnu. Pendant que les négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne s’enrayent, les acteurs de la finance londoniennes peaufinent leur plan B : ouvrir des succursales en zone euro. Déjà trois structures optent pour Paris.
filet
image BNP Paribas s'engage pour la transition énergétique

Le groupe mène une double action, d'une part il cesse de financer les acteurs liés au gaz et pétrole de schiste ou issu des sables bitumineux. D'autre part il s'engage à financer de manière accrue le secteur des énergies renouvelables.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic