mogo
barre de menu
image image  Formation      filet noir

E learning : après les nuages, le soleil

Vous êtes ici : Actualités :  solutions  Formation
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Lundi 10 Juin 2013

Qu’on l’appelle e-learning ou formation en ligne comme au Québec, cet apprentissage gagne en audience et en performance. Mariage entre l’Internet, le multimédia et la formation, il a commencé à devenir très familier, au milieu des années 2000 dans les entreprises.

Précédemment dans les années 95, le e-learning a suscité un vif intérêt quand les ordinateurs ont essaimé dans les bureaux jusqu’à devenir un outil de travail indispensable dans la grande majorité des professions. Dans un climat où seul un salarié sur trois accédait à la formation continue, l’arrivée du e-learning a soulevé à l’époque de l’enthousiasme. Mais les attentes ont dépassé de loin les résultats. Le sous équipement en matière d’outils informatiques performants et de connexion internet rapide puis l’éclatement de la bulle internet, ont donné un gros coup de mou à la formation en ligne. A l’époque, un leader du e-learning a même juré vouloir lâcher l’affaire, pour se raviser quelques années plus tard.

Puis vers 2005, c’est reparti plus fort que jamais. Face à des entreprises marquées par la récession et la diminution des coûts, le e-learning est vendu comme une formation offrant des gains de temps et une économie des temps de déplacement. L’argument économique porte. L’objectif désormais est de former plus vite, mieux et un plus grand nombre de salariés.

Avec le Web 2.0, apparaissent les communautés de pratiques, les blogs, les smartphones Les grandes entreprises et les multinationales se piquent au jeu en matière de la formation professionnelle. Les expériences se multiplient : ainsi Finaref avec l’université Lille 2 lance une licence européenne dont 60% de cours sont dispensés en ligne ; BNP Paribas sensibilise ses managers à la situation du handicap ; La RATP forme ses conducteurs de bus avec le « Bus Training Game ». Plus anecdotique, le Vatican a conçu un programme sur la prévention de la pédophilie destiné aux prêtres, les prisons européennes mettent en place, pour les détenus, une formation afin éviter la récidive. Les solutions de formation en ligne s’étoffent et se diversifient. Par exemple, la société de formation Demos commercialise 1500 modules de e-learning.

Actuellement, une étude IPSOS auprès de 511 responsables formation souligne que la France est en retard par rapport au Royaume-Uni, à l’Espagne ou au Benelux. Seules 17 % des entreprises françaises ont formé plus de 50 % de leur personnel en 2010 contre 40% des entreprises britanniques, 64 % des entreprises du Benelux et 63 % des entreprises hispaniques.

La même étude prévoit une forte progression en France à la fois du nombre d’entreprises adoptant cet outil pour la formation professionnelle et au sein de ces entreprises du volume de salariés formés.
(publi rédactionnel)

A lire aussi :
La MAE contre la violence à l’école
Installation du Comité National de l'éducation financière
Novethic et Kedge Business School forment à la finance responsable


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic