mogo
barre de menu
image image  Brexit      filet noir

Brexit : Paris déroule le tapis rouge

Vous êtes ici : Actualités :  finance  Brexit
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Mardi 18 Octobre 2016

L’affaire se corse, le Brexit s’annonce hard. Le Royaume s’appauvrit, la France lui a volé sa place de 5ème économie mondiale ces jours-ci. L’Écosse s’agite, la livre est au plus bas. Le gouvernement se laissera pas le Parlement voter. Hard ! et la négociation risque d’être pire. Dans ce temps, Paris se fait belle pour la finance londonienne.

« Contrôler les frontières » est la revendication principale des Brexiters. La première Ministre britannique, Theresa May, a promis de contrôler les frontières et d’instaurer la préférence nationale. La ministre de l’intérieur, Amber Rudd demande aux entreprises de lister la main d’œuvre étrangère en vue de la mise en place d’une préférence à l’emploi. Autant dire que l’atmosphère n’est pas très friendly pour les étrangers surtout européens. Pour certains la question du retour se pose.

Dans ce climat, la probabilité pour la City de garder son passeport européen est révisée à la baisse. Frankfort, Paris et d’autres villes encore se sentent un appétit d’ogre pour la finance londonienne. Anne Hidalgo, la maire de Paris et Valérie Pécresse, la présidente de l’Ile-de-France unissent leurs ambitions et chantent en cœur que la finance est leur amie. A Londres, fleurissent des publicités incitant à quitter le fog pour rejoindre les frogs.

La règle est simple, les marchés financiers européens ne sont accessibles qu’aux acteurs déjà présent dans l’Union Européenne. Elle s’applique aux fintech comme aux établissements de paiement, aux entreprises d’investissement ou aux sociétés de gestion. Les clins d’œil à destination des 1.000 fintech londoniennes se sont multipliés. La Défense et Paris se font belles pour accueillir tout ce beau monde. Près d’un quart des professionnels de l’immobilier de la région sont optimistes quant aux effets positifs du Brexit.

La place de Paris s’organise pour accueillir les établissements britanniques désireux de s’établir de s’établir sur le territoire français. Ainsi l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) lancent un dispositif d’accompagnement complet. Pour les activités existantes et déjà supervisées par l’autorité compétente britannique, la procédure d’agrément pourra être accélérée. Les fintech et les sociétés de gestion pourront obtenir un avis de pré-autorisation en moins de deux semaines.

L’enjeu se précise : plusieurs milliers d’emploi.

A lire aussi :
Brexit : et de trois pour Paris
Brexit : Chubb prêt à venir en France
FROG : l’AMF et l’AFG dévoilent sept mesures pour renforcer le développement de la gestion française à l’international et permettre à Paris de devenir un centre financier incontournable


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet
 
Rapido - toutes les rubriques en un clic