mogo
barre de menu
image image  Cinéma      filet noir

BNP Paribas aux côtés de Luc Besson pour son nouveau space opéra

Vous êtes ici : Actualités :  mecenat  Cinéma
filet flux RSS separateur partager facebook google live separateur envoyer a un ami separateur ecrire a qualisteam filet

Qualisteam | Lundi 18 Janvier 2016

Vingt ans après « Le Cinquième Élément » Luc Besson lancera l’an prochain un nouveau space opera, « Valérian et la cité des mille planètes ». Inspiré de la série de bandes dessinées françaises Valérian et Laureline, on annonce un budget de 170 millions d’euros soit de loin le plus gros budget du cinéma français. BNP Paribas déclare être au côté du réalisateur.

« Valérian nous a véritablement passionnés car c’est une initiative audacieuse et son histoire nous projette dans le futur. Ce beau projet est parfaitement en ligne avec la volonté de BNP Paribas d’accompagner les créateurs et les entrepreneurs dans leurs grandes ambitions internationales », explique Jean-Laurent Bonnafé, Directeur général de BNP Paribas.

Depuis des années, Luc Besson envisageait de réaliser un film inspiré de l'univers de Valérian et Laureline. Le scénario était prêt en 2009, avant, Besson que ne reprenne à zéro son travail d'écriture. BNP Paribas s’associe à Luc Besson pour la création du plus grand film européen jamais réalisé. Cet engagement se traduit par un investissement de BNP Paribas dans le film, d’un montant de 10 millions d’euros. La banque obtient le statut de partenaire pour une durée de deux ans.

La Banque investit en fonds propres avec l’ambition est de conquérir les cinéphiles du monde entier. Elle va pouvoir offrir aux amoureux du cinéma en Europe des expériences exclusives et innovantes tout au long des étapes de la création du film jusqu’à sa sortie.

Pour débuter, BNP Paribas permettra à ses clients et prospects, dès janvier 2016, de rentrer concrètement dans l’univers de Valerian. 500 personnes en Europe vont pouvoir assister au tournage du film qui vient de débuter dans les studios de la Cité du Cinéma à Saint Denis. Le public pourra également assister à des avant-premières, accéder à des contenus exclusifs via une plateforme digitale ou profiter d’autres avantages via des offres commerciales spécifiques.

A lire aussi :
Huit films financés par Natixis Coficiné sont sortis en février
BNP Paribas aux côtés de Luc Besson pour son nouveau space opéra
Le Printemps du Cinéma revient, avec BNP Paribas


nouvellesrecherche inscription recherche

 
image Chine, les nouvelles routes de la soie - Le Réveil de la Force

« Tous les chemins mènent à Rome ». La ville éternelle dominait et gérait son empire grâce aux voies romaines. L’Espagne puis l’Angleterre étaient à la tête d’un empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Leurs flottes gouvernaient les mers et unifiaient leurs territoires sur les cinq continents. Aujourd’hui, la Chine investit près de 1.000 milliards de dollars dans les nouvelles routes de la soie sur terre et sur mer.
filet
image Crédit Mutuel Arkéa alléché par l’héritage

Crédit Mutuel Arkéa continue ses emplettes sur le marché des fintechs. La dernière entrée dans son panier est la plate-forme « masuccession.fr » spécialisée dans les droits de succession.

filet
image Nomination à la direction de BNP Paribas Cardif

Fabrice Bagne prend la direction de BNP Paribas Cardif en France dont il assurera la responsabilité managériale et opérationnelle. Il dirigera les activités de BNP Paribas Cardif en France. Il reportera à Virginie Korniloff, Directeur Général Adjoint, Responsable des Marchés domestiques de BNP Paribas Cardif.
filet
image APRIL lance Easy Flotte pour sécuriser les permis de conduire des salariés

Depuis le 1er janvier dernier, les dirigeants ont l’obligation de dénoncer, au sein de leur entreprise, les salariés ayant commis une infraction au code de la route. Le retrait de permis entraine ...

filet
image La loi Macron dote la mobilité bancaire

Les Français sont très peu enthousiastes vis-à-vis de leur banque. 59 % estiment que leur banque pense de plus à elle qu’à eux. Seuls 21 % considèrent que leur banque les aide, nous enseigne une étude Boursorama – Opinion Way. Elle révèle que la loi Macron multiplie par 4 les intentions des Français changer de banque.
filet